La gestion d'un van au quotidien !

Dernière mise à jour : 20 oct.

Au moment où nous avons écris cet article, notre nouveau mode de vie était encore relativement jeune, mais ça faisait tout de même près de 60 jours que nous étions en van. On dit que ça prend environ 30 jours pour ancrer des habitudes, disons que ceux-ci commence à être bien ancrés ! Voici comment on se débrouille de notre côté pour notre gestion quotidienne avec le van !


1. La gestion de l'eau et de l'électricité


On s'aperçoit la quantité d'eau que nous consommons lorsqu'on est limité à 80 litres par réservoir. Au quotidien, nous en consommons beaucoup ! Il suffit de faire la vaiselle et de prendre deux douches et s'est terminé. Alors, la gestion de l'eau demeure un défi. Il faut penser à remplir notre réservoir et dormir en fonction des endroits sur la route qui sont à proximité d'une station d'eau ( ou qui sont sur le chemin).


Avec deux panneaux solaires et un module de recharge, via la batterie de notre van, on réussi tout de même à bien gérer l'électricité. De plus, en cas de pépin, on peut toujours se brancher chez de la famille ou des ami.e.s (pour se recharger). Cependant, ce n'est pas illimité et il faut prévoir, surtout dans les jours de pluie, où le manque de soleil nous joue des tours. Souvent, au lieu de sortir la machine espresso (notre petit luxe, qui consomme comme un rond de poêle), on sort le brûleur et la cafetière italienne ou encore, on fait notre repas sur le brûleur également.


De plus, qui dit manque d'électricité, dit aussi manque d'eau chaude... Dans ce temps là, il faut se laver à la mitaine, comme dans le temps ! Cependant, rassurez-vous, on reste très propre malgré notre vie en van. C'est plutôt rare les soirs où on ne peut pas pendre de douche, car souvent il y en a à proximité (air de repos, parc, camping, etc.)


2. La toilette et le vidangeage


Le vidangeage est probablement la tâche la moins réjouissante lorsqu'on se déplace en van, mais certainement très essentielle. La toilette à réservoir chimique (avec liquide bleu) que nous possédons, nous permet d'être autonome partout où nous allons. Au départ, c'est une tâche qu'on redoutait un peu, mais avec le temps nous avons fini par nous habituer ! Du moins, Philippe a fini par s'habituder... Andrée-Anne n'arrive toujours pas à la vider haha. De plus, dans la plupart des municipalités, on retrouve des stations de vidangeage. Ce qui est bien aussi avec ce type de toilette, c'est que nous pouvons même la vidanger dans une toilette ordinaire. Par contre, c'est dans un cas de dernière nécessitée, car c'est beaucoup moins agréable que dans une installation de type fosse septique...!


3. La proximité et la vie dans 10 m²


Passez d'une maison à un van n'a rien à voir au niveau de l'espace, même si on se dit au départ, '' ah ce ne sera pas si pire'' . On s'aperçoit vite qu'il faut adapter nos déplacements et nos habitude à l'intérieur du van ! Disons que de vivre à deux, avec deux chiens, dans un petit espace, on ne le cache pas, cela représente un défi ! Cependant, comme dans tout, on s'y habitue. Il suffit de prévoir nos déplacements et nos mouvements. Ça demande desfois de devoir attendre que l'autre termine de préparer son café pour aller faire ses toasts... haha !


En général, comme tout le monde ou presque, on a aussi nos moments nous avons besoin d'espace. Dans ce temps-là, on essaie de trouver des moyens pour avoir plus d'espace (faire du ménage, aller prendre une marche aller courir, aller dans un commerce ou chez des ami.e.s, etc.). On trouve toujours une solution. C'est un petit espace, alors cela vient vite encombré. Donc, un petit ménage nous aide bien souvent à se sentir plus à notre aise.


En général, on vit bien la proximité dans le van avec les petits trucs qu'on développent avec le temps. Ça fait aussi partie de l'aventure d'être dans un van et c'est ce qui fait la beauté de la chose !


4. Trouver des endroits où dormir


Certainement le point le plus important en van, les endroits où dormir. Même après quelques mois d'expérience, cela représente un défi. Il existe plusieurs endroits où dormir, il s'agit bien souvent d'être créatif. Pour le moment, on privilégie les endroits tranquilles comme les haltes routières (celles où cela est toléré), les stations dans les villages relais, chez les commerces, chez des ami.e.s ou chez de la famille. Il existe une panoplie de choix et de lieu, mais nous avons quelques principes surtout avec des chiens. En gros : 1. Trouvez un endroit calme, 2. Où il n'y a pas de contre-indications de ne pas dormir sur place, 3. Le plus possible loin des habitations, 4. Trouvez un endroit sécuritaire et finalement en 5. Consulter les lieux via les applications : IOverlander, Park4night, etc.


Il existe d'autres endroits, mais nous y reviendrons bientôt ! ;)


Vous pouvez également écouter notre vidéo pour en savoir plus !


Si vous désirez connaître et voir les étapes de notre préparation ou bien encore voir nos prochaines destinations, nous vous invitons à suivre notre Page Facebook : Skoge - Aventures, notre compte Instagram ou bien encore notre chaîne YouTube.


Merci de nous accompagner dans notre aventure !


Pour nous encourager, rendez-vous sur notre Patreon, une plateforme de financement participatif !


Philippe, Andrée-Anne, Zaïa et Indie !